USDK

COUPE DE FRANCE: L'EPOPEE DE 1991

Publié le vendredi 6 mars 2009
COUPE DE FRANCE: L'EPOPEE DE 1991
L'USDK a déjà participé à 2 finales de Coupe de France depuis sa création sans jamais encore avoir réussi à soulever la coupe. La prémière épopée fantastique avait lieu lors de la saison 1990-91. A cette époque, l'USDK était encore l'USD et Nicolas BERNARD venait de prendre les rennes du club en tant que président. Revivez ce moment d'histoire du club: (texte: David BOURGOIS)

« En Septembre 1990, l’USD descend en Nationale 1B (équivalent de la 2ème division actuelle) et l’heure est plus que jamais au changement. Sous l’égide de Nicolas BERNARD, président, l’encadrement technique est réorganisé : NEDEFF quitte ses fonctions tandis que Régis GIUNTA est nommé manager général, dans un rôle de transmission entre le président et le terrain et qu’arrive un nouvel entraîneur, Jean-Louis HERBET. Ce dernier revient de la Réunion où il occupait le poste de conseiller technique régional depuis 1983, comme antérieurement au sein de la Ligue des Flandres, où en tant qu’entraîneur, il a contribué à mener le club d’Anzin de la Nationale 3 à l’élite. L’effectif reste assez stable si l’on excepte l’arrivée du gardien de l’équipe d’Algérie BOUSSEBT. L’objectif est de rejoindre l’élite dans les deux ans.

A son arrivée, Jean-Louis HERBET retrouve un groupe encore très marqué par l’échec de la saison précédente. Sa première réussite est de parvenir à recréer un esprit d’équipe comme le souligne Jean-Pierre LEPOINTE (entraîneur adjoint de l’équipe de France) qui parle « d’une équipe qui a une âme dans un club qui travaille et se structure. » Ainsi, malgré les blessures de DEBUREAU et NEGUEDE, l’USD termine à la première place de son groupe et gagne de nouveau sa place dans l’élite. La finale du Championnat contre Mulhouse est perdue (défaite 22-19 à Mulhouse et victoire 24-22 à Dewerdt) mais la fin de saison est surtout marquée par les exploits des dunkerquois en Coupe de France. En effet, après avoir sorti Strasbourg, Carcassonne et Séléstat, les Usdistes affrontent, en demi-finale Créteil (équipe de Nationale 1 et finaliste en 1990 de la Coupe d’Europe). Le match aller est perdu 27 à 22 et le retour à lieu salle Dewerdt, où les dunkerquois l’emportent 22 à 17 et se qualifient au bénéfice des buts supplémentaires marqués à Créteil. Dunkerque devient ainsi le premier club de Nationale 1B à accéder à la finale ! Elle l’oppose à Vénissieux, vice-champion de France. Le match aller se solde par une défaite 26 à 16 dans une salle Dewerdt comble. Le retour se joue devant les caméras de Canal + et est également perdu 23 à 19. Mais l’épopée a permis à l’équipe de conquérir le soutien populaire. »


Partagez cet article : Share

Ajouter un commentaire

Les champs indiqués d'un astérisque * sont obligatoires.
Les commentaires ne sont publiés qu'après validation.

CAPTCHA Image [ Changer d'image ]