Le binôme Breuzard/Pecherz aux finalités Inter Comités

Gautier BREUZARD et Théo PECHERZ ont été retenus par la CNJA (Commission Nationale des Jeunes Arbitres) pour arbitrer les finalités du Championnat de France Inter-Comités à Orléans du 8 au 10 juin.

Le binôme de l’USDK est constitué depuis deux saisons et a gravi toutes les marches des JAJ Territoriaux en dirigeant des matchs de -18 Région et -18 Championnat de France. Cette saison, ils ont même dirigé des rencontres de Prénationale Féminine et de Nationale 3 Féminine.

Cette nomination vient récompenser le travail de l’École d’Arbitrage de l’USDK puisqu’un autre binôme dunkerquois a aussi officié cette année sur une compétition Inter-Ligues. Mais c’est aussi et surtout une belle récompense pour le travail fourni par ces deux jeunes arbitres qui ont répondu à quelques questions avant de prendre la route pour Orléans:

 

Quel est votre parcours dans l’arbitrage depuis vos débuts ?

Théo PECHERZ :  « J’ai commencé  l’arbitrage à 11 ans en commençant par l’école de hand, j’ai monté les échelons et là ça fait 3 ans que je suis arbitre région. Cette année avec mon binôme, on a fait  des matchs -18 France et région ainsi que des matchs en seniors et un match en Nationale 3 Régionale Filles à Mons en Baroeul. »

Gauthier BREUZARD : « J’ai commencé l’arbitrage dès que j’ai commencé le handball. C’est à dire à partir de l’école de hand. Puis je suis passé par la CTJA. »

Cette saison, quel a été vos parcours ?

T.P. : « Cette saison on a fait les inter-comités en commençant par les tours préliminaires et les tours nationaux. Nous finirons par les finalités à Orléans. De plus , cette saison, on a commencé a arbitré des adultes dont de la N3 Filles, cela nous a donné de nouvelles expériences. Enfin , on a arbitré des matchs de -18 France et région et le 15 juin, on doit arbitrer la finale masculine en -18 région à Saint-Quentin. »

G.B. : « Cette année, nous avons été désignés au tout début du championnat sur des matchs de -18 France filles et garçons. Nous avons aussi arbitré des matchs de -18 garçons (chauds et tendus). Puis nous avons commencé à arbitrer des matchs seniors féminines allant jusqu’à siffler de la Nationale 3. Parallèlement, nous avons été sélectionnés par les instances pour siffler des rencontres inter-comités d’abord féminines puis cette année masculines. »

Quel a été le match le plus réussi pour vous en tant qu’arbitre ?

T. P. : « Pour ma part, ça a été à Wahagnies contre Valenciennes car le match  aller s’était mal passé. Les deux entraineurs nous ont félicités pour notre match. »

G.B. : « Oui, sans hésitation, le match retour Wahagnies-Valenciennes en -18 région masculine, match qui s’annonçait très tendu au vu du match aller mais que nous avons géré. Ce match est l’un de nos matchs référence. Le lundi suivant, nous avions été félicités par le président de la CTA, celui-ci ayant reçu un mail élogieux sur la qualité et la gestion de notre arbitrage. »

Quel a été votre plus grande difficulté ?

T. P. : « Pour ma part, ça a été le premier match de N3 car au début du match, j’étais impressionné et un peu  stressé. »

G. B. : « Lors d’un match de -18 France masculine, mon binôme s’est blessé et j’ai dû gérer le match qui était serré. »

Racontez l’entente qui lie votre binôme ?

T.P. : « On a commencé à arbitrer ensemble il y a deux ans car je n’avais plus de binôme. Il y a eu direct une bonne entente entre nous. »

G. B. : « L’entente se fait au fil des matchs, nous y travaillons encore. Nous nous entendons très bien et c’est ce qui fait que nous sommes de plus en plus cohérents sur certaines décisions. J’ai surtout appris à le comprendre du fait de son fort accent dunkerquois…(rires) »

  1. Quelles sont vos ambitions dans l’arbitrage ?

T. P. : « Mon ambition c’est d’abord de monter comme arbitre National pour arbitrer des matchs de N3 et autres. Et après l’avenir le dira. »

G. B. : « Mes ambitions sont d’atteindre le cercle fermé du niveau d’arbitre élite. »

Comment abordez vous les finales inter-comités pour lesquelles vous partez ce week-end à Orléans ?

T. P. : « Je les aborde comme une bonne expérience en tant qu’arbitre et pourquoi pas arbitrer la finale ce qui serait beau pour notre saison. »

G. B. : « Comme d’habitude , très sereinement et sans stress. »

Quelque chose à ajouter ?

T. P. : « Je remercie mes parents qui me soutiennent, mon père qui fait tous les déplacements pour que je puisse arbitrer tous les week-ends. Mon grand-père serait fier de  mon parcours en tant qu’arbitre. Enfin je remercie Johann car c’est grâce à lui que je suis arbitre à ce niveau aujourd’hui. »

G. B. : « Je remercie tous ceux qui ont jalonné mon parcours depuis le début de mon arbitrage, c’est à dire au début mon père, Johann COQUIN , Yohann LEGAL, tous les suiveurs qui nous accompagnent et nous conseillent sur chaque match et notamment Roland BERAUD qui rapidement a cru en nous puis le boss Christophe CARON. »

image_print

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer