Un challenge Caraty riche d’enseignements

Le challenge Caraty est devenu une institution en Bretagne. C’est un événement à double objectif. D’abord, c’est un tournoi de fin de préparation qui permet aux équipes de voir où elles en sont à dix jours du début de la Lidl Starligue. Ensuite, tous les bénéfices sont reversés à la lutte contre le cancer. La particularité, cette année, était que le parrain de l’événement était le Président de l’USDK, Jean-Pierre VANDAELE.

Les Dunkerquois ont donc terminé en Bretagne leur road trip de dix jours débuté en Suisse. Après un stage sur la Roche-sur-Yon et un match face à Pontault-Combault 35-29.

Vendredi, le tournoi a débuté avec une rencontre face à Cesson-Rennes -une équipe qui est descendue en Proligue mais qui est armée pour remonter rapidement en Lidl Starligue- remportée par les Dunkerquois 25-23. A noter que les Bretons ont gagné la petite finale face à St Raphaël.

Samedi, la finale opposait les joueurs de l’USDK à Chambéry. Contrairement à la finale de Coupe de France où l’on n’avait pas senti un collectif capable de rivaliser avec son adversaire, Dunkerque a cette fois vraiment tenu tête aux Savoyards même si le score est à l’arrivée de 4 buts en faveur de Chambéry (23-27). C’est la finition qui a péché mais les Dunkerquois ont su se créer les occasions. Le coach Patrick CAZAL a pu apprécier la transformation de l’équipe en dix jours. Tout d’abord sur le terrain mais aussi dans la cohésion du groupe car l’intégration des trois recrues est plus que réussie.

Vendredi 30 août, dernier test match avant le début du championnat. Ce sera à Hazebrouck face à Ivry à 20h.

 

Photo: Olivier Dréan

image_print

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer