A la découverte d’Anne

L’USDK, c’est un effectif professionnel, vitrine du club et de la ville de Dunkerque mais c’est aussi une filière jeune très active avec notamment des éducateurs motivés et motivants. On vous propose d’en savoir plus sur les plus anciens d’entre eux.

On continue avec Anne CAGNA. Saviez-vous qu’elle est la Directrice du Service des Sports de la Ville de Dunkerque ? Comme Marie-Jo ERZUAH et Catherine BERTHELON, elle a aussi été championne de France cadettes et espoirs.

Portrait/Interview.

Depuis quand es-tu au club ?

Anne : « Euh …. 1982 et ma 1ère licence de joueuse en minimes ! J’ai découvert le hand à l’école puis en école de hand avec André Nita, joueur à l’époque du club, c’est Dédé qui m’a amenée là.  »

Ton rôle au sein du club ?

A.C. : « Je suis éducatrice des seniors filles. »

Parle-nous un peu de toi ?

A.C : « J’ai une fille Margot qui a porté aussi les couleurs de l’USDK avant de partir vivre à Lisbonne et je suis directrice des sports à la ville de Dunkerque. J’ai été passionnée de hand très tôt et je le suis toujours même si pour raisons professionnelles, mon investissement est moindre qu’il ne l’a été notamment quand j’encadrais les moins de 15 garçons. Avant d’entraîner, j’ai joué à Dunkerque avec notamment Catherine et Marie-Jo où nous avons eu la chance d’évoluer en Nationale 1B (à l’époque 2ème division nationale). Nous avons également été championnes de France cadettes et espoirs et avons surtout vécu des moments inoubliables, racontables pour certains pour d’autres non !!  Aujourd’hui, j’ai la chance d’avoir fait de ma passion mon métier et l’entrainement des seniors filles est une vraie bulle d’oxygène, avec un groupe très sympa, solidaire que je prends plaisir à retrouver pour les entraînements et les matchs. »  

L’USDK, c’est quoi pour toi ?

A.C. : « Mon club de toujours. Un club qui a évolué, s’est structuré mais qui porte des valeurs qu’il faut préserver à tout prix. C’est le club qui m’a fait aimer le hand et qui a certainement contribué en partie à ce que je suis devenue aujourd’hui. C’est aussi un peu une histoire de famille, avec Margot bien sûr, mais aussi mon frère qui a évolué sous les couleurs du club et ma mère secrétaire du club. »

Ton meilleur souvenir ?

A.C. : « C’est difficile, j’en ai plein ! Peut-être l’année de mes 20 ans, où le jour de mon anniversaire nous remportions la Coupe de France face à Nice ou encore ce match de Coupe de France face à Besançon, référence du hand féminin où menées de 3 buts à 3 minutes de la fin, nous avons réussi à gagner le match aux prolongations et nous qualifier pour les 1/4 de finales ! Plus récemment la belle aventure en coupe de France avec les seniors filles est aussi un excellent souvenir qui m’a refait vivre depuis le banc la belle aventure que j’avais moi-même vécue. »

As-tu une anecdote avec tes équipes de jeune ?

A.C. : « Une anecdote qui fait sourire maintenant mais pas sur le coup ! Lors de la Partille Cup à Göteborg, de retour en tramway de la présentation des équipes avec nos 50 Dunkerquois, un des joueurs s’est endormi dans le tram et a loupé l’arrêt ! Nous l’avons retrouvé au terminus après une bonne sieste ! Inutile de dire qu’ensuite, il a bénéficié d’une surveillance rapprochée de la part de Marie-Jo !! »  

Des joueurs ou joueuses t’ont-ils marquée ?

A.C. : « Ma fille Margot pour sa capacité à ne pas écouter mes conseils ! Et puis tous les joueurs et joueuses que j’ai côtoyés à l’USDK forcément ! Certains pour leurs qualités handballistiques, d’autres pour des qualités moins sportives mais toutes aussi importantes dans un collectif !! Sinon forcément les barjots qui ont bercé ma jeunesse et tapissé les murs de ma chambre ! » 

image_print

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer