Les années cour d’école

Le début d’une grande et belle histoire !

Du jeu de ballon des écoliers, à la découverte d’un sport nouveau et la naissance d’un véritable club. L’épopée du handball à Dunkerque.

Le handball, l’activité idéale des récrés…

Sur le littoral comme ailleurs, les salles de sport n’existaient pas à la fin des années cinquante. La pratique des sports collectifs se faisait naturellement en extérieur, dans la cour de l’école plus précisément.

Dans ces conditions, le football faisait davantage le bonheur des vitriers alentours que des directeurs d’établissement.

Installés au tout début des années soixante, les panneaux de basket ne présentaient pas, eux non plus, que des avantages. Pour une légitime question de sécurité, ces derniers devaient en effet être lestés lors des activités ce qui les rendaient d’autant moins commodes à évacuer à la fin des récréations…

La solution idéale ? C’est Jean-Marie DECEUNINCK qui la suggèrera aux services municipaux de l’époque en préconisant l’installation de buts de handball, un sport découvert lors de son passage à l’Ecole Normale de Douai. Se jouant alors à 11 sur un terrain de football, cette activité s’accommodait finalement fort bien d’une aire plus réduite et de l’absence de gazon. Du coup, les enfants des écoles du Fort Louis, de l’Esplanade et du Parc de la Marine font aujourd’hui figure de précurseurs dans la pratique de ce sport à Dunkerque…

Les débuts prometteurs

Créée en 1958, l’Amicale Laïque de l’Esplanade se dota ainsi rapidement d’une section handball et le besoin d’en découdre ne tarda pas à se faire sentir. Ainsi, dès que plusieurs établissements scolaires se piquèrent au jeu, le mouvement prit de l’ampleur. La machine était cette fois définitivement lancée.

Le prélude

Ces premières années du handball firent l’objet de quelques anecdotes qui pourraient faire sourire aujourd’hui. Près de quarante ans plus tard, chacun se souvient encore d’Alain DERUYDTS. Les premiers ballons à lacets, qui prenaient l’eau et coupaient les mains, les limites du terrain que l’on traçait à la craie quelques minutes avant le coup d’envoi de la partie, les conditions spartiates pour la mise en tenue, font également partie de la mémoire collective des pratiquants de l’époque.

Le tournant

Sport en pleine ascension mais essentiellement scolaire, le handball allait alors prendre un virage important, celui de la création d’un véritable club. Cette étape primordiale fut allègrement franchie en 1968 à la suite d’une nouvelle fusion entre l’Amicale Laïque de Dunkerque et le Denier de Malo qui donnait vie à l’ALDM. Le mouvement n’allait alors que s’amplifier…

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer